Port du Bernu

Le Port du Bernu, figure sur les différentes cartes des rives de l’estuaire d’Ancien Régime. Situé à 4000 mètres en aval de la citadelle de Blaye, le chenal devait constituer un port suffisamment important pour faire l’objet d’une mise en défense particulière : ainsi, une batterie existait en 1706 à son entrée, selon l’indication du plan du cours de la Garonne de 1759. Située sur la rive droite du chenal, elle est mentionnée comme une « redoute ruinée » sur la carte de Masse de 1718.

Le plan cadastral de 1834 montre que si un ancien méandre a été abandonné, sans doute de longue date, le ruisseau divague encore dans la partie aval, avant l’embouchure. La rectification de son tracé date vraisemblablement de la seconde moitié du 19e siècle, avec l’installation d’une porte à flot permettant une régulation hydraulique du bassin d’amont.

 

Les aménagements actuels, dont un type d’ouvrage habituel dans les marais du Blayais, semblent appartenir à une réfection des années 1950.

 

 

 

 

Depuis de nombreuses années, le Port du Bernu est un lieu sauvage, de plaisance plébiscité.
La digue fût conforté après la Tempête de 1999. Les portes de l’écluse quant à elles ont étaient remplacées en 2019.

 

La Commune, propriétaire et gestionnaire du Port met à disposition des emplacements.

Délibération portant redevance d’occupation du domaine public « Port du Bernu »

Règlement intérieur du Port du Bernu

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑